Page d'accueil


L'Expérience Camera Obscura I
(The Great Moorman Experiment)
© 2003-2017 par Marcel Dehaeseleer
 

English Version

Prologue

Parmi toutes les photos tirées sur Dealey Plaza lors de l'assassinat du Président Kennedy, le Polaroid N°5 de Mary Moorman est l'objet d'une controverses depuis plusieurs années; Car cette photo instantanée (sans négatif) est intimement liée au film de Zapruder. En effet, si Mary Moorman affirme avoir fait un pas sur la chaussée lorsqu'elle a tiré cette photo, le film de Zapruder montre Mary sur le gazon et non sur la chaussée.
A ce stade, deux solutions sont possibles: D'une part, Mary Moorman dit la vérité et dès lors le film de Zapruder peut avoir été falsifié. D'autre part, son audition ne reflète pas la réalité des faits et,… comme le Z-film le démontre, elle était effectivement sur le gazon.
A la fin des années quatre-vingt, lorsque l'audition de Mary Moorman fût rendue publique, il y avait déjà 25 ans que la firme Polaroid® avait cessé la production de Film à développement Instantané de Type 30 destiné à l'appareil photo Polaroid® Model 80A (utilisé par Moorman).
Nombre de chercheurs, des deux camps, tentèrent de reproduire la photo de Moorman, mais pour ce faire, ils employèrent différents types d'appareils photo dont les caractéristiques optiques ne correspondaient pas exactement à celles de l'appareil initial - Les résultats ainsi obtenus ne permettant pas d'obtenir 100% de certitude quant au réel endroit où avait été tirée la photo N°5. Par conséquent, la controverse continua à enfler de plus belle. Chacun présentant ses résultats de manière à avaliser la thèse qu'il défendait (chaussée ou gazon).

En octobre 2003, alors que j'étais dans l'impossibilité de me rendre à Dallas pour le quarantième anniversaire de l'assassinat de JFK, je suggérai sur le Forum JFKResearch l'expérience suivante: Mettre en œuvre le vieux principe photographique appelé "Camera Obscura" et appliquer celui-ci à un appareil-photo de type Polaroid Land Camera Model 80A, modèle identique à celui employé par Mary Moorman sur Dealey Plaza le 22 novembre 1963. Le but principal de cette expérience étant de déterminer, une fois pour toutes, et avec précision, la position réelle de Mary Moorman lorsqu'elle tira son fameux Polaroid N°5 (sur lequel JFK reçoit le coup fatal à la tête).

Chronologie des évènements

Dès le début, je reçus les encouragements de Jack White et John Costella, aujourd'hui encore, je les remercie chaleureusement pour leur soutien inconditionnel. Ces Messieurs ont instantanément compris le bénéfice, en terme de précision, que pouvait fournir une telle expérience. Cette expérience est basée sur un principe de base de la photographie appelé "Camera Obscura", il est d'ailleurs étonnant que personne n'ait pensé à sa mise en œuvre auparavant.

Malheureusement, suite à de tragiques problèmes familiaux, je me trouvai dans l'impossibilité de me rendre à Dallas pour la conduite de l'expérience. Fort heureusement, je bénéficiai de l'aide d'un cyber-ami en la personne de Rick Janowitz (Chercheur Indépendant basé dans l'Ohio). En effet, Rick me proposa: "Si tu le souhaites, je peux réaliser l'expérience lors de mon passage à Dallas pour le 40ème Anniversaire !".
Je n'hésitai pas une seule seconde et expédiai un de mes appareils photo Polaroid Land Model 80A à mon ami Rick Janowitz !

Alors que l'appareil photo était en route de la Belgique vers l'Ohio - Rick réalisa un travail de recherche conséquent relatif au type de film utilisé dans le Polaroid Land Model 80A.
Nous devions impérativement connaître les dimensions exactes de la couche d'émulsion sensible enduisant le film. Grâce à un contact avec un membre du personnel de la firme Polaroid® , Rick obtînt toutes les spécifications et données techniques relatives au fameux film Type 30 utilisé dans le Model 80A ainsi qu'un exemplaire original d'une photo issue d'un film Type 30. Plus encore, avant son départ pour Dallas, Rick Janowitz réalisa divers calibres sur Acétate Givré (Frosted Acetate) sur lesquels étaient tracées les frontières représentant la couche d'émulsion sensible; En d'autres termes, les bords réels de la photo de Moorman.

Le 20 novembre 2003, Rick Janowitz aidé par Scott Myers et Jack White conduisait l'expérience sur Dealey Plaza.
Jack White était présent à ma demande à titre de Conseiller Technique. Les premiers résultats démontrèrent que l'idée était bonne et susceptible de déterminer avec précision l'emplacement où se trouvait réellement Mary Moorman.
Malheureusement, mes collaborateurs "téléguidés" n'ont pas été suffisamment précis pour que nous puissions tirer des conclusions définitives… Simplement parce que l'expérience, à mon grand désarroi, a été effectuée avec un matériel de captation de qualité moyenne et dans des conditions non-optimales (présence massive de badauds, déclenchement intempestif du système d'arrosage des pelouses).

Bénéfice d'une telle expérience

Le grand avantage que l'on peut tirer d'un appareil photo transformé en "Camera Obscura" se situe au niveau de la précision de visée. En effet, cette transformation permet d'utiliser l'appareil comme s'il s'agissait d'un appareil photo Reflex ! Il suffit dès lors de se positionner aux alentours de l'endroit où Mary Moorman était supposée se tenir et de constater immédiatement au dos de l'Acétate Givré si l'image reproduite, ainsi que la "ligne de vue", correspondent à la photo de Mary. Si ce n'est pas le cas, il suffit de déplacer le trépied pas-à-pas dans les divers axes pour finalement obtenir une réplique virtuelle du Polaroid N°5 de Mary Moorman !

En 1988, Geoffrey Crawley, Jack White et Gary Mack réalisèrent une expérience presque similaire. Cette fois, ils chargèrent l'appareil en chambre noire avec un film Noir & Blanc de type Tri-X. Le Polaroid Land Model 80 n'étant pas pourvu d'un dispositif d'avancement du film, ils n'avaient droit qu'à un seul essai. Ils positionnèrent leur trépied à l'endroit où Mary était sensée s'être tenue et tirèrent un cliché. Lorsque l'on compare la photo de Moorman avec celle de Crawley on réalise que cette dernière englobe un champ beaucoup plus large que celle de Moorman ! Cliquez ICI pour voir la comparaison.
Pourquoi ? Simplement parce que l'ouverture pratiquée au dos de ce type d'appareil photo est plus large (en terme de surface) que la couche d'émulsion sensible, et ce, dans le but de palier à un éventuel hors-parallélisme lors de la translation manuelle de la photo (A) vers la photo (B), photo (C) et ainsi de suite... Un film à développement Instantané de Type 30 peut aisément se comparer à un rouleau de papier W.C. Toutes les photos sont attachées les unes aux autres sur un rouleau et séparées par un pointillé (nécessaire à l'extraction manuelle).

Précision Importante: Leur but, à l'époque, n'était pas de reproduire la photo ou de déterminer la position de Mary Moorman - Mais simplement, de prouver le coefficient de résolution optique de l'objectif de son appareil photo (ils utilisèrent pour ce test le véritable appareil photo de Mary).

Grâce aux recherches de Rick Janowitz nous connaissons maintenant les dimensions exactes de la couche sensible du film Type 30. La prochaine étape de cette expérience devrait être la suivante: Utiliser un Acetate Givré avec, non seulement, les frontières de la couche sensible mais également quelques points de références issus de la photo de Mary Moorman.
Par exemple: Les contours de la Pergola, les fenêtres de celle-ci, le mur de soutènement, etc… Le tout devant faciliter et accroître la précision lors de la visée sur site. Cliquez ICI pour voir une Illustration.

Ces dernières améliorations seront intégrées dans le protocole de la prochaine expérience : "The Camera Obscura Experiment II".

Quelques Informations Techniques Additionnelles

Le but principal d'une telle expérience n'est pas de reproduire à tout prix le Polaroid N°5 de Mary Moorman !!!

Mais… il est impératif de tirer une photo de l'image figurant au dos de l'Acétate Givré, et ce, pour valider le résultat de l'expérience (en guise de preuve). Au vu des résultats de la première expérience, nous étions (Jack, Scott, Rick et moi-même), convaincus qu'un verre dépoli donnerait de meilleurs résultats comparativement à l'Acétate Givré.

Suite à divers essais, conduits récemment, je peux affirmer que l'Acétate Givré est le meilleur support pour une telle expérience. En effet, les verres dépolis offrent une résolution accrue mais… Ils sont trop perméables à la lumière. Le résultat final se résume à une prédominance lumineuse centrale (axiale) qui induit en erreur la cellule d'exposition de l'appareil photo censé photographier la photo témoin! (photo N°8 dans la Galerie Photos ci-dessous) ! L'Acétate Givré, lui, présente le grand avantage d'une meilleure dispersion de la lumière, et ce, de manière homogène sur toute sa surface.
Dès lors, pour la seconde expérience, nous opterons pour un Acétate Givré sur lequel seront dessinés, entre autres, les contours de la couche d'émulsion mais également, quelques repères architecturaux issus de la Pergola présente dans la photo de Mary Moorman.


Vidéo

Galerie Photos

Cliquez pour
agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image...   (1) - Voici le résultat de la première expérience "Camera Obscura" rapidement menée chez moi (Belgique) en moins de 40 minutes. Cette fois (octobre 2003) j'avais utilisé une simple feuille de papier translucide au lieu d'un Acétate Givré. Comme vous pouvez le constater, l'image n'est pas très nette et peu détaillés. Cependant, l'idée d'appliquer ce principe photographique fondamental à un appareil photo Polaroid Land Model 80A était totalement inédite!
Cliquez pour agrandir l'image... (2) - Une des meilleures photos prises par Rick Janowitz sur Dealey Plaza. Comme vous pouvez le constater, le résultat est satisfaisant et l'image est assez détaillée.
 
Quelques photos de l'Expérience sur Dealey Plaza.
Cliquez pour agrandir l'image...

(3) - Une des meilleures photos prises par Scott Myers sur Dealey Plaza. Ici aussi, le résultat est relativement satisfaisant.

Rick et Scott sur Dealey Plaza durant l'Expérience.

Cliquez pour agrandir l'image...   (4) - Lorsque Rick m'a renvoyé l'appareil photo (dédicacé par lui-même et Jack White), j'ai décidé de tirer à nouveau une autre photo plus ou moins identique à celle tirée en octobre 2003. Cette fois, en utilisant l'Acétate Givré que Rick avait employé sur Dealey Plaza.
Pour faciliter les diverses manipulations, je pris la peine de démonter les deux panneaux situés à l'arrière de l'appareil photo.
Cliquez pour agrandir l'image...   (5) - Ici, le Polaroid Land Camera Model 80A placé sur un trépied, sans les panneaux arrières. L'appareil photo est placé presque au même endroit que la fois précédente. Bien visible, l'Acétate Givré, avec les repères de calibrage, dessinés par Rick Janowitz.
Cliquez pour agrandir l'image...   (6) - Cette photo est le résultat obtenu avec l'Acétate Givré de Rick. Les conditions d'illumination étaient à peu près les mêmes que lors de la première tentative. Comme vous pouvez voir, l'image ainsi capturée est vraiment claire et parfaitement détaillée.
Cliquez pour agrandir l'image...   (7) - Après l'expérience sur Dealey Plaza, nous étions convaincus que l'utilisation d'un Verre Dépoli donnerait de meilleurs résultats en terme de résolution et clarté d'image. Sur cette photo, l'Acétate Givré a été remplacé par un Verre Dépoli (spécifications photographiques) de haute qualité.
Cliquez pour agrandir l'image...   (8) - Comme expliqué plus haut, le Verre Dépoli est trop perméable à la lumière. Il en résulte une prédominance lumineuse axiale qui induit en erreur la Cellule d'Exposition de l'appareil photo destiné à tirer la photo témoin.

Déception!!!

Comparaison des résultats extrèmes obtenus avec un
"Papier Translucide" ou un "Acétate Givré".

Cliquez pour agrandir l'image...   (9) - Après comparaisons des résultats obtenus, en utilisant un Papier Translucide, un Acétate Givré ou un Verre Dépoli...
Nous pouvons aisément conclure, sans l'hombre d'un doute, que pour ce type d'Expérience l'Acétate Givré représente le meilleur compromis en terme de restitution d'image. Dès lors, ce sera ce type de support qui sera utilisé pour la Seconde Expérience!!!

Autres matières relatives à Mary Moorman - (en anglais)
 Mary Moorman Camera - Polaroid Camera Model 80A 
 Mary Moorman's photos 
 Mary moorman - Wikipedia The Free Encyclopedia 

© 2001-2017 by Marcel Dehaeseleer & Copweb Research
Contact : webmaster@copweb.be Homepage: www.copweb.be

Marcel Dehaeseleer
JFK Homepage
Copweb Research Belgium